Photographe passionné, mon nom est Alain Ben Khelifa et je vis près de Toulouse. C’est dans l’adolescence que j’ai commencé à réaliser mes toutes premières photographies au sein d’un club.

La photo de rue, style que j’affectionne particulièrement, me permet de fixer éternellement les scènes éphémères et inattendues.

À Paris, ‘Roll Photo’ m’a formé pendant trente-cinq ans aux différents styles de reportage ainsi qu’au développement photographique. Le reportage offre à lui-seul une succession d’émotions fortes et indélébiles.


Passionate photographer, my name is Alain Ben Khelifa and I live near Toulouse (France). I started to make my very first photographs in a club in my teenage years. Street photography, a style that I particularly like, allows me to eternally fix ephemeral and unexpected scenes. In Paris, ‘Roll Photo’ trained me for thirty-five years in the different styles of reportage and photographic development. The reportage alone offers a succession of strong and indelible emotions.


«Un reportage photographique est une sélection d’images composant un récit dans lequel l’émotion rythme l’événement. Un événement au travers d’images où l’union ‘émotion’ et ‘instant avec le sujet’  fait la force des photos». – Breakpicture –

«A photographic report is a selection of images composing a narrative in which emotion gives rhythm to the event. An event through images where the union between ’emotion’ and ‘moment with the subject’ is the strength of the photos.» – Breakpicture



« Une photographie est un miroir qui se souvient » posait l’artiste sur l’une des pages blanches de son cahier. Mais ne dit-on pas aussi qu’une seule image vaut mieux que mille mots ? Tous ces fragments de Temps qui ne reviendront plus, tous ces morceaux choisis de l’existence, sont innocemment des battements du cœur en une fraction de seconde arrêtés afin de capter l’âme instantanément. Il n’est pas de mot aussi intense que l’enchantement d’une photo, ce philtre d’amour entre le photographe et nous qui nous embarque sur la machine à remonter le Temps. Mais ce magicien de l’image nous invite aussi à quitter la chambre noire du quotidien afin de redonner des couleurs et du sens à notre histoire. Car la force d’une photo est de pouvoir nous interroger sur nous-même, sur notre vie et sur les autres. Breakpicture est ce Magicien de l’Image. – Yves Dassey –

« A photograph is a mirror that remembers » wrote the artist on one of the blank pages of his notebook. But doesn’t the saying also go that one picture says more than a thousand words ? All these fragments of Time that will never return, all these chosen pieces of existence, are innocent heartbeats in a fraction of a second stopped in order to instantly capture the soul. There is no word as intense as the enchantment of a photograph, this love potion between the photographer and us that takes us into the Time Machine. But this magician of the image also invites us to leave the darkroom of everyday life in order to give colour and meaning to our history. For the strength of a photo is to be able to question ourselves, our lives and people. Breakpicture is this Magician of the Image. – Yves Dassey –